A propos de Thomas

Photographe autodidacte

Je m’appelle Thomas Frowein, je suis né à Marseille, j’ai grandi au Pays Basque et j’habite Canet. J’ai un peu plus de 45 ans, je suis marié, j’ai 2 enfants. Mon nom ne sonne pas très “français”, mon père était consul général des Pays-Pas, et je ne parle pas néerlandais, sûrement quand j’étais petit je devais le comprendre… 

Bref, voilà il y a 10 ans j’ai voulu me professionnaliser. Cette activité me canalisait tellement que je me sentais vraiment bien quand je shootais. Mon hypersensibilité me demande tellement ! C’est à ce moment que je me suis dit qu’il fallait en faire une activité professionnelle à plein temps : les mariages.

Depuis plus 10 ans je me forme doucement. Ceci afin de me laisser le temps d’infuser toutes mes connaissances que j’ai apprises. Cette période m’a permis de chercher ma sensibilité et savoir pourquoi cette photo me plait plus qu’une autre. C’est une façon d’en faire un métier mais que je me sente habité par mon approche.

Regard d’auteur

J’aime les photos lumineuses

J’aime les photos lumineuses, j’aime jouer avec le soleil car ici dans les Pyrénées-Orientales, il est en abondance, on est vraiment chanceux pour ça ! La montagne l’hiver, la mer l’été, c’est mon quotidien. Les sports de glisse m’ont bercé jusqu’à très longtemps. La performance ne m’a jamais été bénéfique, du coup j’ai compris mon mode de fonctionnement. A présent, je me laisse aller à mes émotions et à mes sensations. D’ailleurs en pensant à mes sensations et bien, j’ai retrouvé avec une certaine magie dans la photo argentique, vous savez avec les pellicules…

Dans toutes mes prises de vue, je me sens très investi car je veux rendre une image proche de l’âme. Les lumières et les couleurs, les expressions et les émotions sont mes matières premières pour composer. J’en ai vraiment besoin pour que ça marche!

Avec mon vieux Leica CL de mon père

Au calme, j’ai repris l’appareil de mon père, un vieux Leica et je me suis dit que là, j’étais dans le vrai et que j’avais un instant retrouvé mon enfance. Petit garçon, j’aimait déjà la photo à l’âge de 10 ans, je voyait mon père développer ses pellicules dans des bacs de liquides dans sa chambre noire éclairée par une lumière rouge. C’était magique de voir cette la transformation, d’un clic avec un appareil photo à une image sur papier… 

J’ai retrouvé la magie de la pellicule de mon enfance

Alors j’ai voulu approfondir et comprendre ce qui s’est passé chez moi… et bien maintenant, vous savez quoi, je mélange à ma façon l’ancien et le nouveau pour trouver le cocktail idéale en fonction du projet. Je me trimbale toujours avec tout mon matériel afin de prendre aussi la photo qu’il faut selon les circonstances et mon inspiration.

J’ai donc essayé de révéler mon côté artistique bien oublié. Ça a été une longue période de remise en question qui m’a permis d’être moi-même et mettre mon vision à votre service pour enfin faire des photos qui vous plaisent mais qui me plaisent !

Et si jamais vous voulez qu’on se rencontre, ça serait avec grand plaisir qu’on pourrait prendre un café et discuter de votre projet.

Voilà, je suis Thomas Frowein et la photo est une passion mais aussi un travail que je prends à coeur.

Pin It